Enregistrer dans votre liste d'achats
Créer une nouvelle liste d’achats

LA CYSTITE CHEZ UN CHAT - COMMENT LA RECONNAÎTRE ET LA TRAITER ?

2022-10-25
LA CYSTITE CHEZ UN CHAT - COMMENT LA RECONNAÎTRE ET LA TRAITER ?

La cystite est une affection désagréable et douloureuse. Il n'est pas surprenant que les chats malades changent de comportement et n'aient pas envie de faire la plupart de leurs activités quotidiennes. Il peut y avoir de nombreuses raisons à cela et l'absence de diagnostic précis peut entraîner une récidive. Il est bon de rappeler qu'un diagnostic rapide et un traitement efficace réduisent considérablement le risque de complications et soulagent votre animal.

Qu'est-ce que la cystite ?

Si vous avez pu voir la paroi interne de la vessie pendant l'inflammation, elle sera rouge et gonflée. Le chat ressent alors une douleur intense.

Cependant, la vessie doit faire son travail - l'urine y pénètre constamment, ce qui irrite davantage la zone affectée. Il en résulte une sensation de pression constante et des mictions en petites quantités.

Qu'est-ce qui peut provoquer une inflammation ?

La maladie peut se développer à la suite de divers troubles. Leur diagnostic précis nécessite des investigations multidirectionnelles appropriées.

L'une des causes de l'inflammation est l'infection. Il peut s'agir de la principale cause de l'affection, mais il est toujours utile de chercher plus loin. Cela permettra de s'assurer qu'elle n'est pas secondaire, par exemple, à un diabète, une maladie rénale, la présence de pierres ou de petits cristaux dans la vessie. L'inflammation peut également se développer en présence d'une tumeur ou d'un polype qui se développe dans la vessie.

Il n'est pas rare que le stress soit à l'origine d'une maladie de la vessie chez le chat. Cela peut être dû, par exemple, à des rénovations, à la décoration de l'appartement ou à l'impossibilité de sortir dans la cour. De même, des enfants qui essaient de jouer avec leur animal à tout prix, des visiteurs fréquents ou la présence d'autres animaux dans la maison peuvent provoquer un stress et contribuer à une infection de la vessie.

Il existe également une cystite idiopathique chez le chat - il s'agit d'une cystite interstitielle de cause inconnue. En raison des nombreux facteurs différents qui interviennent dans le développement de l'inflammation, il ne serait pas exagéré que le médecin propose des tests supplémentaires pour être sûr du traitement.

La cystite chez le chat - quels autres facteurs influencent l'apparition de la maladie ?

De nos jours, il est de plus en plus fréquent que les chats vivent à l'intérieur. Par conséquent, ils sont parfois incapables de sortir. C'est chez eux que la cystite est le plus gros problème. Cela peut être dû à un manque d'exercice suffisant, à l'obésité ou au régime alimentaire (utilisation d'aliments secs uniquement, ce qui réduit la consommation d'eau).

Le manque d'isolement, un espace vital trop petit, un bac à litière rarement nettoyé ou mal positionné ont également un impact sur l'apparition de la maladie.

Cystite chez le chat - symptômes

Malgré la multiplicité des causes de la cystite chez le chat, les symptômes sont toujours similaires. Les effets les plus courants sont les problèmes urinaires et les douleurs abdominales basses. Cependant, les symptômes de la maladie ne sont pas toujours faciles à repérer. Les chats ne manifestent généralement pas de douleur et la première chose que vous pouvez remarquer est un changement de comportement : ils se cachent, évitent de jouer, hésitent à manger et à boire.

Ce n'est qu'en observant attentivement que vous pouvez détecter que le chat s'attarde plus longtemps que d'habitude devant le bac à litière ou laisse des gouttes d'urine sur le sol ou dans d'autres endroits inhabituels. L'urine peut être de couleur normale, mais aussi colorée par du sang.

Dans les cas extrêmes, l'animal n'urine pas du tout, même s'il essaie d'uriner de temps en temps. C'est un signal clair que vous devez vous rendre immédiatement chez le vétérinaire.

Comment fonctionne le diagnostic ?

En fonction du type de symptômes et du résultat de l'examen clinique, le vétérinaire peut recommander des examens complémentaires. La base est une analyse d'urine. Cela implique non seulement le niveau de pH, la gravité spécifique ou la présence de glucose, mais aussi l'évaluation de l'urine au microscope.

Un examen approfondi du sédiment peut révéler la présence de cristaux, de globules rouges, de micro-organismes ou de cellules tumorales. Grâce à cet examen, le médecin déterminera la multiplicité des cellules inflammatoires. Cela permettra de comparer cet état avec les résultats des tests effectués après plusieurs jours de traitement.

L'urine peut également être envoyée au laboratoire pour des tests supplémentaires, comme une culture. L'étape suivante du diagnostic consiste à réaliser une échographie de la vessie. Cet examen permet de déterminer l'épaisseur de la paroi de la vessie et la présence éventuelle d'excroissances. Il permet également de confirmer ou d'exclure la présence de petits cristaux ou de pierres dans l'urine.

Le médecin peut également proposer une radiographie pour visualiser la vessie urinaire. Les analyses de sang, quant à elles, permettent d'évaluer l'état général de votre animal et l'état de ses différents organes.

Cystite chez le chat - traitement

Une fois que le médecin a diagnostiqué la maladie, il commence un traitement dirigé vers la cause du problème. Le traitement agit simultanément comme une mesure de soutien pour soulager la douleur du chat. Dans le cas d'affections bactériennes, un antibiotique est inclus. Pour faciliter la miction, on utilise des médicaments aux effets analgésiques et anti-inflammatoires, ainsi que des relaxants musculaires. Dans de nombreux cas, des suppléments à base de canneberge ou de persil sont utiles. Grâce à leur effet diurétique, ils aident à éliminer l'excès de cellules indésirables de la vessie.

Certains suppléments contiennent de la glucosamine, qui renforce la muqueuse de la vessie et accélère son rétablissement après une infection. Votre vétérinaire décidera des médicaments les plus appropriés pour votre animal. En cas de présence de cristaux ou de calculs dans l'urine du chat, il est nécessaire d'agir de manière multidirectionnelle. Il est nécessaire de traiter l'inflammation provoquée par l'irritation continue des parois de la vessie.

Cependant, si nous ne nous débarrassons pas des calculs, l'inflammation réapparaîtra. La plupart d'entre eux peuvent être dissous par un régime alimentaire adapté ou des compléments alimentaires destinés à modifier le pH de l'urine. Certains, cependant, doivent être retirés de la vessie par voie chirurgicale. Le processus de dissolution des calculs étant long, il convient d'uriner régulièrement tout au long du processus.

Si l'urètre est bloqué par des cristaux et qu'il n'est pas possible d'uriner, un cathétérisme est nécessaire. En cas d'excroissance cancéreuse ou de polypes, le médecin peut proposer différentes options de traitement - une intervention chirurgicale ou une thérapie dans une clinique spécialisée n'est pas exclue.

Si, en revanche, nous ne parvenons pas à trouver la cause de la cystite et que nous savons que le chat vit exclusivement à l'intérieur - en plus du traitement standard, il convient d'essayer des produits qui réduisent le stress pour aider à calmer le chat. Il existe de nombreuses préparations de ce type sur le marché. Comme chaque chat est différent, les fabricants ont pris soin de proposer différentes formes d'application - afin que chacun choisisse ce qui convient le mieux à son animal et que l'administration du remède ne soit pas une source de stress supplémentaire.

Aller chez le médecin ? Ou essayer des remèdes maison ?

Lorsque nous constatons que notre animal a un problème de miction, il est préférable de se rendre immédiatement chez le vétérinaire pour une consultation. Vous ne devez pas donner des médicaments à votre chat de votre propre chef et attendre que l'effet se fasse sentir. Cela prolonge parfois considérablement le traitement et augmente donc le risque de complications. Ce n'est qu'après avoir reçu un diagnostic que l'animal peut être traité à domicile, mais toujours avec les mesures recommandées par le médecin.

Lorsque la cystite survient chez un chat, les remèdes maison peuvent compléter le traitement médicamenteux. Il est important d'essayer de réduire le niveau de stress de votre animal. Cela peut non seulement accélérer le traitement, mais aussi minimiser le risque de récidive. Il est important d'examiner ce qui peut être à l'origine de ce trouble. Certains chats sont à l'aise dans toutes les conditions, mais la plupart apprécient le calme et la routine. De petits ajustements peuvent faire une grande différence pour votre animal. Parfois, il suffit de réorganiser le bac à litière ou de changer l'emplacement de l'alimentation.

Vous devez également permettre au chat de se cacher dans un endroit calme où il ne sera pas dérangé. S'il y a des enfants dans la maison ou si des invités restent longtemps, il est bon de déplacer les bols et le bac à litière dans un tel endroit également. Vous pouvez également penser à installer des étagères dans l'appartement. Pour que le chat puisse tout observer d'en haut, sans risque que quelqu'un le touche ou le prenne. Ces points d'observation sont très appréciés des chats.

Un chat souffrant d'une maladie de la vessie doit absorber davantage d'eau. Une autre chose à faire à la maison est d'inclure de la nourriture humide dans les repas. Un autre moyen consiste à augmenter la proportion de croquettes au profit de l'alimentation humide. Il est également judicieux d'installer des abreuvoirs avec de l'eau courante, comme une fontaine. La plupart des chats aiment boire de l'eau qui bouge et en absorbent donc davantage.

IdoSell Trusted Reviews
4.38 / 5.00 2920 reviews
IdoSell Trusted Reviews
2024-05-25
Livraison rapide. Prix correct par rapport à la concurrence…
2024-05-25
Satisfait !
pixel